Quali HLM

Nos publications

Actualités

Le projet de loi de finances pour 2018 comporte, à son article 52, la création d’une réduction de loyer solidarité pour les locataires aux revenus modestes, assortie d’une baisse significative de l’Aide Personnalisée au Logement (APL).

Cette stratégie est inacceptable car dangereuse pour nos locataires et notre office et les conséquences seront immédiates dès 2018. En effet, si l’APL baissait forfaitairement de 50€ par mois, la baisse des loyers représenterait une perte de recettes qui obérerait notre capacité à investir pour la construction de nouveaux logements ou la réhabilitation de notre patrimoine. Ce sont donc bien nos locataires qui seront les premières victimes d’une mesure qui dégradera très vite et très fortement les capacités d’amélioration de leurs conditions de vie.

Cette mesure est également injuste car elle s’applique uniquement au monde HLM alors que les loyers sont encadrés, et ne concerne pas le parc privé, pourtant principal responsable de la mise en œuvre de loyers particulièrement élevés.

S’inscrivant dans les actions menées par le monde du logement social et la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat, la direction générale de l’Office a cosigné un courrier à l’attention des députés.

Par ailleurs, soucieux de s’opposer fermement à l’article 52 du projet de loi de finances 2018, le Conseil d’administration de l’Office a voté à l’unanimité en séance du 18 octobre 2017 une motion contre la baisse des APL.

 

Voir la motion du CA contre la baisse des APL

Afficher les commentaires (0)

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!